Le violon

Le violon

Au fond d'une boîte,
J'ai trouvé une photo en noir et blanc,
Au bord cranté, d'un autre temps.
Ce temps c'est celui du bonheur,
Un peu avant la guerre.

Une petite fille de dix, onze ans,
Cheveux courts, bruns,
Bras nus gracieux,
Endimanchée,
Dans une robe blanche immaculée
A larges volants
Légèrement empesée.
A la ceinture, sur le devant,
Un gros noeud en velours noir.
Des souliers vernis impeccables. 

La photo est prise dehors.
C'est l'été, il fait beau
Le soleil luit,
L'ombre de cette petite fille est portée au sol.

En arrière-plan, formant un décor champêtre,
Des arbres fruitiers au tronc blanc traité à la chaux
De la verdure, tout autour.

La petite fille,  posture droite, prise de côté,
Le pied gauche légèrement en avant,
Face à elle, un chevalet à sa hauteur,
Joue du violon en suivant, attentionnée,
Sa partition.

Cette petite fille c'est ma maman.

Je regarde toujours cette photo
Avec une grande émotion.
Elle ne me quitte pas.

Je garde religieusement,
Dans un écrin capitonné de velours
Son violon et son archet.

Mon souhait,
Que ce souvenir précieux
Se transmette de génération en génération.

Je sais qu'à travers son instrument,
C'est son âme qui vit auprès de moi.

lilia02
28.04.2018

lilia02 dans Poésie.
- 200 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.