Leçon des ténèbres 2

A la nuit tombante, quand fleurit une étoile,
Je m’assois dans les vents qui déversent leurs larmes,
Je regarde voguer loin l’ombre d’une voile.

Des chevaux d’ébène galopent sur les dunes
Où l’effraie égarée va implorer la lune,
Je regarde voguer loin l’ombre d’une voile.

La clameur des rochers et les embruns d’hiver,
Accompagnent  en choeur  une complainte amère,
Je regarde voguer loin l’ombre d’une voile.

Et si j’entends ta voix se mêler au vacarme,
C’est qu’il reste ici-bas un souffle de ton charme,
Je regarde voguer loin l’ombre d’une voile.

A la nuit tombante quand s’éteint une étoile,
Que s’éloignent les vents, que s’assèchent mes larmes,
Je regarde sombrer loin l’ombre d’une voile.

banniange dans Poésie.
- 70 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.