Les clandestins

Des hommes pour la plupart
martyrs du hasard
par une nuit sans lune
sur des esquifs de fortune
commencent leur fuite incertaine
organisée par le passeur
alliance d’argent et de haine

On raconte qu’il est une terre
remède à leur malheur
où la satiété est reine
Femme, enfant, père et mère
laissés dans leur contrée lointaine
attendront
que par ces héros
l’abondance advienne

A vous qui faites ripaille
sourds aux damnés de la faim
à vous qui livrez
une inégale bataille
à ceux qui vous tendent la main
accueillez dans vos forteresses
un peu de leur grande détresse

coco071212 dans Poésie.
- 1138 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.