Les dernières plaies

Ses faibles mains fixées au bout de sa souffrance,
Ses pauvres pieds cloués ont pâli sur le bois,
Son frêle et saint flanc droit a saigné en silence
Et les pleurs de sa mère ont coulé sous sa croix.

Guillaume Rindelaire dans Poésie.
- 216 lectures - mention j'aime


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.