Les douleurs de l'Amitié...

Bonne ou mauvaise, chacun suit son étoile,
Poussé par le vent, on hisse la grand-voile,
Douleur d'une Amitié, portée à l'unisson,
Séparée désormais, par le bleu horizon...

Les bagages chargés, d'une part d'Amitié,
Chaque printemps, on retourne le sablier,
On garde malgré soi, la porte entrebâillée,
Pour un souvenir, que l'on pensait oublier...

A regret, la jeunesse a dû appareiller,
Au cap de la sagesse, est encore l'Amitié,
Le passé ressurgit, ne peut se résigner,
Les mains se souviennent... Leur dernière poignée...

L'Ami s'est éloigné, une page est tournée,
Dans le silence, de nos secrets occultés,
Plane encore, les liens de la complicité,
Sous le nuage noir, de la réalité...

Une présence... Une ombre...L'amitié veille,
Valeur intemporelle... Elle sommeille,
Comme une symphonie, restée inachevée,
Ceux qui l’écoutent, demeure à son chevet...

On vogue sur la vie, chacun de son côté,
Avec tous les « Pourquoi ? », que l'on doit affronter,
D'un temps révolu et de ses confidences,
Où l'Ami sans juger, octroie sa confiance...

Flux et reflux... Les marées de la mémoire,
Comme une vague... Projette notre histoire,
Dans le cœur, prend et ramène les images,
Embruns, telles des larmes... Sur le visage...

La grande croisière...Un jour nous partirons,
Parents et amis, comme de joyeux lurons,
Tous sur le grand voilier blanc, nous embarquerons,
Sur la mer de l'éternité... Nous glisserons....

Noel Turo dans Poésie.
- 157 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.