Les écrits vins III

LES ECRITS VINS III


Dans les bouteilles et verres qui s’y ajoutent, ou plutôt s’y jouxtent,
J’ai vu une chatte passer par la trappe et marcher à quatre pattes.

Partie depuis quelques temps j’ai bien peur qu’elle n’en ai profité pour s’escarbiller s’esbigner pour remplir ses ovaires.
Ma chatte « Laval » avait pris ses guêtres.

Je ne peux savoir si elle a pris ses précautions
Lors de son excursion elle a dû croiser moult morpions
Egarés soit sur des congénères, soit parterre ?
Mais le poil dru, semble indiquer
Que c’est son vibro à chatons, ses mamelles pleines me l’indiquent.

Elle ne mérite pas son nom Laval
Car chez elle les odeurs sont les mêmes entre son sexe et son anus
Une odeurs anisée. Est-ce dû à la partouze d’hier au soir dans la rue.
Où les chats miaulaient, crissaient à la mort, appuyées sur leurs tendons.
Laval tout en elle rappelle la petite vérole et les oreillons
Cette chatte c’est mon symptôme, mes boutons !
  Elle est mon palindrome
Mon Laval tout !!!

Fabien Rogier dans Poésie.
- 1032 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.