Les écrits vins suite et fin

L’ECRIT VIN VI


Grosse est ma : tête !
Petite est ma : vie :
Charnu est mon : corps
Vieille et lippue est ma lèvre !
Je décrie  et je décris ma Belle-mère ?
Raclette, impatientes des pupilles de ma mère
Odeurs persistantes de mes pieds austères
Bisous pour ceux qui meurent à feu doux !


L’ECRIT VIN VII

Fainéant, je le suis
Assisté j’aimerai le rester
Trop cher pour m’acheter
Payer le racket fiscal c’est s’endetter
Mare, quand on y est dedans : on y crève, on s’y noie
Plus travailler, c’est enfin se libérer
Toucher un libellé labellisé
Richesse je te veux, et je t’en veux
Car travailler « trepallium »
Torture est ton nom !!!

Fabien Rogier dans Poésie.
- 997 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.