Les feux de l'amour de la côte ouest de santa barbara

LES FEUX DE DALLAS de l'AMOUR de la CÔTE OUEST DE SANTA-BARBARA.

Britney savait que Steeve la trompait, mais elle s'en moquait car elle était amoureuse du beau-père de Steeve, c'est à dire le deuxième mari de sa mère. Enfin, c'était pas vraiment sa mère puisqu'il avait été adopté par sa tante, qui n'était autre que la maîtresse de John Lee. Celui-ci possédait cinquante-cinq pour cent des actions de la compagnie pétrolière et c'est pourquoi il était haï par son demi-frère Peter Paul, le fruit des amours du beau-père de Steeve et d'Alexandra, la belle soeur du cousin de John Lee.
Aussi, quand Sarah Lee vint réclamer une pension alimentaire raisonnable d'un million de dollars par mois à Peter Paul, celui-ci ria ! (Rit-il? oui il ria) Et pourquoi ria-t-il, puisqu'il ria?
Et bien, parceque cinq minutes plus tôt, John Lee venait de lui annoncer qu'il avait racheté ses parts en Catimini (Province du Dakota) et qu'il était donc ruiné...
(Sarah Lee) -Comment vais-je faire vivre notre fils avec cinq cent mille dollars mensuels de la rente de mon père, meugla-t-elle?!
(Peter paul) -Eh, ho, mollo, c'est TON fils, pas le mien. Je te rappelle que tu l'as eu avec Malvin, le type de la station service, sur la route de Menphis, il t'avait fait deux fois le plein, ce jour là!
(Sarah Lee) -C'est moche, comme reproche, Peter Paul, and Mary?!!
(Peter Paul) -Je te remercie, ma soeur va bien !

Douglas entra soudain et leur annonça : -Je divorce de Sue et j'épouse Helen!
-Mais tu étais déjà sous Helen!
-Oui mais j'épouse Helen pour ses sous!

Ce mariage n'était pas fait. En effet, quelqu'un s'y opposait farouchement, c'était Britney. Bien sûr, on comprend pourquoi! (Non? Ah, bon...)
Tout le monde avait compris que si Douglas épousait Helen, la fortune de John Lee irait alors à Peter Paul et ça, ni Britney, ni Sarah Lee ne le laisserait faire, d'autant que l'enfant secret que Steeve avait eu avec la belle-soeur de Sarah Lee risquait fort de compliquer les choses ! (Hein?)

Quand tout à coup, Shirley entra furibarde et annonça :

COUPURE DE PUB
(Je sais, c'est vache, mais c'est comme ça aux ZUESSA!!)

À ( ne pas) SUIVRE...

GROUPE CÉLÈBRE DES SIXTIES.

bourguignat.gerard dans Poésie.
- 995 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.