Les mains du destin

Les Mains du Destin

La main a sa ligne
Sa ligne de chance
Ligne de vie très longue
Ou ligne de vie éphémère
Chacun son destin
Chacun son roman
Roman d'amour
Il est long le chemin
Terrible la route semée d'embûches
La vie ce n'est jamais simple
Les racines plongent au fond du cœur
Un cœur aussi gros que l'amour est plus fort
Que la ligne de vie prend des tours des détours
Pour nous rappeler que sur cette terre
Nous ne sommes qu'un petit lien un petit rien
Un petit bout de rien un petit bout de tout
La vie c'est compliqué la vie c'est un roman de haine
Car la haine et l'amour finalement sont si proches
Où finit l'amour. Où commence la haine?
D'ailleurs qu'est-ce que l'amour?
Je t'aime moi non plus
Mais si je t'aime c'est que je te hais aussi
La frontière est si ténue!
On n'a pas le droit à l'erreur
On fait pour le mieux, du moins le croit-on...
Mais on n'a pas appris à être un couple
On se retrouve un jour
Enfermés à deux dans une grande maison
Seuls dans une chambre
Avec des gestes maladroits, hésitants
Des mains qui se cherchent
Des bouches qui fuient puis se retrouvent
Finissent par s'unir, tendresse!
Et puis de temps en temps
Des mots très durs,
des horreurs
Sortent de ces lèvres
Qui hier encore s'embrassaient
Pleines de force, de foi
Beaucoup d'émotion...
Et puis voilà, on ne s'aime plus
Le quotidien a eu raison de notre aventure
On avait fait serment, on s'était juré
De s'aimer toute notre vie
D'être de bons parents
De fonder une famille unie, épanouie
Pourtant aujourd'hui, le divorce..
Les mains qui ont scellé l'union, le pacte,
S'éloignent à présent, se repoussent
Servent de barrière de protection
Se protègent d'éventuelles violences
La gifle, la claque, et c'est la rupture
Tu ne lèveras plus jamais la main sur moi
Tu ne me frapperas plus devant les gosses
Je te quitte!
Nous nous sommes tant aimés
Mais tout est fini, je m'en vais
Je retourne chez ma mère
Et toi tu me quittes pour un autre
Les enfants? Tu ne les auras pas!
Ils sont à moi...Tu n'es pas leur père
Et tous ces mots qui font mal
On prend sa tête entre ses mains
Et on pleure...
La vie, la ligne de chance
On me l'avait prédit
La voyante l'a annoncé, il y a longtemps déjà
Vous rencontrerez le prince charmant
Vous serez heureux; mais cela finira mal
Profitez des bons moments, de bonheur,
Plénitude! Femme accomplie, homme d'honneur
Car après tout ce beau, c'était trop beau..
Viennent le vide, le trou noir,
Le mépris, l'indifférence,
Famille disloquée, décomposée,
Recomposée; déchirure..
Reconstruire, c'est difficile
Peut-on recommencer une vie?
Le destin frappera-t-il deux fois?!...
A chacun son chemin, chacun son destin...

Nanouelle dans Poésie.
- 938 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.