Les ménagères

Les ménagères

Elles me donnent la nausée
Toutes ses femmes qui se taisent
Attendent sages ; la panacée !
Et de ne vouloir oser feignent.

Elles se plaignent de leurs conditions
Comme elles parlent manucures
Elles ne daignent faire la moisson
De leurs pensées les plus impures.

Mais qu'on t-elles donc à trembler ainsi
Devant leurs envies, leurs sentiments ?
Pourquoi s'éhonter de leur esprit
Enfermées bien plus qu'au demeurant ?

Je ne comprends pas et je m'insurge,
Ebattez-vous donc de liberté !
Votre complaisance est une injure
Honte à vous de n'avoir assumé !

CrayonGris dans Poésie.
- 1263 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.