LES MUSICIENS DU SOIR

                                     ref.  

    
        Passent, passent, passent sur le
        gris des trottoirs



        les sons de ces guitares

        des musiciens du soir


       La main caresse le métal

       les cordes vibrent machinales

       d'un virtuose sentimental


      Passants pressés claquant des pieds

      d'un pas rythmé sur la chaussée

      pour quelques autres un peu figés

      rêvant debout sur le pavé


      Les sons qui courent par les rues

      d'un musico un peu perdu

      dans cette foule inattendue

      figent le temps et la cohue


    Dernière note comme en suspend

    Sur le sourire de cet enfant

    D'un musicien un peu mendiant

    Jetant ses croches au gré de vent

Aveudoux dans Poésie.
- 38 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.