Les obsèques

Les obsèques
Ne renvoient pas quà jadis
Des fois, elles célèbrent
La mort de la maladie

Les obsèques
Peuvent être des choux blancs
Qui, en se délattant
Arrivent à prolonger la vie

Les obsèques
Nappellent pas que le noir
Au nord, tant de nuits
Offrent vives couleurs

Les obsèques
Peuvent opter pour des couleurs
Qui semblent tristes
En nenfantant que bonheur

BEDOUIN dans Poésie.
- 886 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.