Les rapaces et l'élu.(Fable)

Arriva des hommes de biens
Dans un petit patelin

En quête d’une proie facile
A plumer jusqu’au dernier fil.

Le vaguemestre du coin
Les remarqua de loin

Se dit qu’il aurait bénéfice,
A coup de placements gratis

A fructifier ses finances fragiles
Par leur science de l’argent facile.

Lui promettant la lune
Le chef de la commune,

Sans se méfier signât
Cédant ses assignats

A de dangereux rapaces,
Qui, par un tour de passe-passe,

Ruinèrent ses administrés
En un seul coup de trait.

" Je n'ai rien à me reprocher ! "
Cria le magistrat à ces derniers, fauchés.

Le jour du scrutin
Las d'être pris pour des crétins.

Aux urnes ils le renvoyèrent
A coups de pied au derrière !

On a beau être élu,
On ne fait pas de plus-value.
En s’improvisant homme d’affaire
Quand on a ni le sou ni le flaire.


2013.

Omar de Lyon dans Poésie.
- 79 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.