Les routes du bonheur

Des visages qui sourient
Des senteurs d ’un oranger fleuri
La lueur du crépuscule qui s' amincit
Annonçant une fraiche nuit 
Et ses richesses infinies
Qu' effleurent  subtilement l’ esprit
 
Le fil du sommeil tisse des rêves qui implantent
En vagues successives et lentes
Des paysages que l' esprit arpente
Caressant les merveilles d' une vie trépidante
 
Les décors changent
Le rêve se prolonge
Dans le subconscient qui range
Des doléances intenses
Et des questions sans réponse
 
Hommes ou femmes
Pauvres ou riches
Joyeux ou en larme
Tout le monde défriche
Ces clairières en prime
Plantant des souhaits riches
En extrayant les racines du drame
De cette vallée en friche
 
L' âme plonge dans une délicieuse torpeur 
Supplantant la fatigue du labeur
Parcourant le monde en apesanteur
Á la recherche de l' aventure 
Sur les routes du bonheur
 
L' aurore émerge dans la sérénité
D' un rêve qui parfois devient réalité
L' esprit retrouve enfin sa vitalité
Au printemps de la joie et de la gaieté.
 

Momo dans Poésie.
- 1358 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Les routes du bonheur

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
lifesof Une invitation à la rêverie en pleine conscience, je dirai.
Joli.
Momo Merci lifesof pour ton commentaire, mes amitiées.
ROSE Très beau poème qui incite effectivement à la rêverie. Plein de charme. J'ai beaucoup aimé
Momo Merci Douce pour ton commentaire, et tes encouragements, mes amitiées
Bernard Pichardie Une belle route avec tout autour des sentiers
parsemés de tendresses et de joies infimes, intimes et multiples
amicalement
Bernard
Momo Metco chantsongs pour tes lectures et ton commentaires joyeux et chaleureux. Amicalement
Frédéric Marcou Bonjour,
Quelques remarques sur la forme, vous commencez avec des majuscules puis après des minuscules ; vos apostrophes doivent être suivies d’un espace ; les virgules, c’est pareil, c’est virgule puis espace.
Sur le fond, j’ai beaucoup aimé, il y a une vraie rêverie et l’on est bien pris dedans, je note aussi un beau travail de recherche sur les rimes.
Bref, un beau poème qui mérite juste d’être un peu relu
Momo Merci Frederic pour ta lecture et ces precieux conseils que je mettrais à contribution. Mes amitiées
Visiteur Superbe écriture!
Merci de la belle lecture.
Philips spiliph Beau texte.
Momo Merci Troibdour , Merci Hubert pour visitas precieux commentaires et vos lectures assidues.
Mes amitiés.

Esprit Affranchi

Poésie  1040    6  

Sans le vouloir

Poésie  1555    21  

Désert

Poésie  410    14  

Alhambra

Poésie  1241    4  

Souffle le vent

Poésie  1891    13  

Vagues du Printemps

Poésie  1163    4  

Ma foi

Poésie  1080    6  

Absence

Poésie  1238    8  

Fausse -&- plaine

Poésie  877    4  

Humour & humeurs

Poésie  49    13  

Turbulence

Poésie  1876    6  

Imagine

Poésie  1208    8  

La cité des Fleurs

Poésie  1325    6  

Douleur !

Poésie  884    4  

La môme

Poésie  1207  

Mémoire ponctuée

Poésie  1079  

AMOUR QUAND TU ME TIENS

Poésie  1223    4  

La voyante.

Inclassable  123    13  

Comptine...

Poésie  420    3  

seulement ...pour info de ...

Poésie  923  

Mes pensées et mon veux

Poésie  418    2  

RIEN N'EST PERDU

Poésie  1206    5  

Frère en humanité

Poésie  1683  

la machine a penser

Poésie  1357    4  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.