L'étoile sans le ciel

J'étais intimidé de monter dans ce train 
En plus c’était très beau de voir un militaire    
Nous admirant de loin le fusil à la main
J’aurais bien discuté mais je devais me taire

Je dois vous l’avouer nous étions nombreux
Dans ces sombres wagons, surtout assis par terre
Enfin, c’est un détail, j’étais assez heureux
De changer de pays, seul me manquait mon père

Je n’étais pas perdu  mes amis du quartier
Voyageaient avec nous, j’ai même vu Pauline
J’ai sept ans, elle aussi, c’est parfait pour jouer  
Avec des pissenlits elle m’a fait la cuisine

Je suis tombé du train, ma mère m’a poussé
En roulant dans les champs j’ai sali mon étoile
J’ai du sang sur le jaune mon pull est déchiré
Ma maman n’est plus là pour recoudre la toile

chavigner dans Poésie.
- 1124 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé L'étoile sans le ciel

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
ROSE Triste réalité que nous revivons sous une autre forme, avec d'autres peronnes
Florabateaumots-aventure L'arbre se régénère de mon souffle. Le flux et le reflux de l'instant présent comme un cadeau de la vie. Vivre intensément les gestes, mon quotidien. Dès que je peux prendre le temps de pénétrer chacun de mes gestes quotidiens...La vie est un rythme, tout est rythme, ma respiration, le chant de mes chaussures, l'eau qui coule, la cuisson des aliments...Voilà j'apprivoise ma dépression dans le mouvement du temps. Je suis dans l'action je ne résiste pas au mouvement du temps, je suis le temps. Je mange, je dors, je travaille je m'amuse dans une grande fidélité à mon mouvement personnel. Je m'affranchis du regard, des propos des autres, des émotions, des sentiments des autres. L'autre se construit à travers mes yeux, je vois en lui toute la beauté du monde, je me féconde à son humanité, je ne cherche pas à le changer, je prends en lui ce qu'il a de meilleur.

Moi, ma grand-mère me racontait au soir à la chandelle des hitoires d'étoiles de mer, échouées sur la plage ou dans le ventre de l'Océan Sonore. L'humanité a un mausaulée d'Etoiles de tous les temps et de tous les espaces. Les étoiles de mer préfèrent le plus souvent se taire, elles sont perdues dans un passé tellement loin et dans espaces de glace. Nos étoiles sont les inconnues de la toile et invisibles sur les bateaux à voiles. Pourquoi ? parce qu'elles son vivantes dans la brise des Fleurs de Canne et dans la Maloya cabaossé du passé!Le séga rappelle aussi à notre mémoire ses éclats !
Nous avons tous pour devoir de mémoire de nous appproprier l'histoire de votre Etoile.
L'Histoire de mon étoile demeure dans la ventre de la mer. L'Océan sonore de notre décor en prend soin.
Ce soir avant de m'endormir j'allumerai mille bougies pour vos étoiles, tristement célèbres malgrè elles les yeux fixés sur croissant et l'étoile de mon ciel .
Et demain, les pieds dans l'eau, je rapporterai à la mer comme depuis toujours les étoiles de mer échouées sur la plage.
La brise dans les filaos me raconte encore la complainte des étoiles sur lesquelles on tire depuis la mer orage.
Peu de nous les pleure, qui de nous se rappelle encore de leur douleurs, de la déchirure de leur semblables.Mais moi, je vois l'enfant dans le regard de la mer, et les tourments des voyelles fracassées sur la plage.Enfant de l'outre-mer, la mer est le tombeau de beaucoup de nos frères.
Le présent prend tout son sens pour celui qui ne choisit pas les souvenirs du passé de l'humanité.
Le poète à plume connait l'amertume de l'écume du passé , du présent et de l'avenir.
J'ai demandé vainement à la lune de prendreb soin des rancunes.
Mais la lune n'a que faire de nos tourments et de nos habitudes à la vengeance.
Je demande alors aux étoiles de mer et d'ailleurs de veiller sur tous les enfants à la fleur de l'innocence.

Me diras tu enfin ce mot

Poésie  1046    10  

Risquer la pneumonie

Poésie  1070    7  

Infirmière un métier d'ange

Poésie  1005    6  

Le curé de Nohant

Poésie  881    10  

Le lézard et le vieux fusil

Poésie  1163    13  

Lorsque la soupe est lourde

Poésie  915  

Le sexe d'un géant

Poésie  963    7  

La faux passe si près

Poésie  1251    4  

La crise de l'immobilier

Poésie  1078    2  

Loin des yeux....

Poésie  919    2  

Triste libération

Poésie  1078    7  

Le cœur et l’âme

Poésie  1077    9  

Pour Louve.( voyage ...

Poésie  84    9  

Cassiopée

Littérature  90    9  

Buisson de mûres...

Poésie  588    4  

L'étoile filante

Poésie  150    11  

Avec un chant de nulle part...

Poésie  1049    2  

Le dernier loup.

Poésie  112    9  

L' ETOILE DE L'AMOUR ...

Poésie  653    11  

L'ETOILE DU BONHEUR

Poésie  1181    2  

L'étoile tombée du nid

Poésie  947  

Magie de noel...

Poésie  1281  

Paris- lille

Poésie  971  

Pour les morts sang des ...

Poésie  1131  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.