Lignes concassées

Croire que rien n’est !
Que le non être n’est pas, tout simplement.
C’est envoyer le néant comme sculpture de soi !
Une figure endommagée
Des lignes concassées
Les mots écrits sont-ils dégénérés ?
Croire que le non être n’est pas
C’est commencer l’être tout court.
La règle des opposés et des oppositions  frontales,
Le scripturaire s’ouvre au spectaculaire
Que de phrases en méli-mélo
Mélodrame en forme d’épigramme
Pensées constellaires qui s’accrochent pieds mus à la pierre.
Le non être n’est pas  l’être est
L’ontologie est afabulatoire ?
Je suis dans le sublime
Le superfétatoire s’embrase
J’embrasse alors ma main qui écrit
Car elle dit ce que ma tête crie
Et que mon cœur se tait encore.

Fabien Rogier dans Poésie.
- 431 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.