Lui et l'autre

Lui est mort ce matin tombé d’un escabeau
Il ne manque à personne et pas même à sa mère
L’autre est mort en héros, en chargeant, sabre haut  
Personne ne l’aimait c’est parfois bon la guerre

Lui buvait comme un trou il est mort centenaire
Enterré à COGNAC selon sa volonté
L’autre ne buvait pas l’abbé et le notaire
Ont déposé six roses et ont bien rigolé

Lui ne peut pas mourir il est dans les mémoires
Des gosses de l’école et des livres d’histoire
L’autre est dans un bocal, fœtus déformé
Que d’un ventre puni l’aiguille a détaché

chavigner dans Poésie.
- 595 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.