Ma main ne peut plus écrire

Ma main reste tremblante et mon cœur est si froid
Ma pensée est mourante et mon corps reste en émoi
Aussi vide est ma tête, aussi pleine est mon amertume
A quoi bon d’être honnête si la prison et la liberté ne font qu’une
 
Ma gorge est si sèche que tout semble amer
Ma bouche a avalé sa langue et ne prononce aucune prière
Faible est ma main ne serait-ce que pour tenir une penne
Je n’ai plus le sourire divin, trop lourde est ma peine
 
Ma main demeure inerte et mon esprit est impuissant
Les feuilles sont vertes car elles respirent l’air libre à tout moment
Quant à moi, ma force est à bout, j’abandonne tout courage
Je me tiens à peine debout et ma langue a perdu tout adage
 
Ma main ne peut plus écrire, elle est sans nerf
Molle, elle n’a plus le sens de toucher ni de bouger
Elle a fait son grève, son message était clair
Elle n’a qu’une seule envie : pouvoir se reposer
 
Louve 09/07/2010

louve.hianja dans Poésie.
- 104 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.