Ma tête dans les étoiles

Tranquille, calme
Je chargerai l'arme
Une seule munition mais du plomb et du bon
Le regard plus noir que le canon

À mes lettres un dernier coup d'oeil
Du monde un rapide deuil
Depuis longtemps je l'aurai prévu
Avant ma vieillisse j'aurai trop vécu

Sur ma tempe
Dans ma bouche ou sous ma mâchoire
Sur mon cœur contre mon front
Qu'importe où j'apposerai le flingue
Tant qu'il éclate ma mémoire où est encore gravé un nom

Au nom de tout ce qu'il y avait demain
Au nom de tout mes espoirs perdu
Puisque la vie me fait cocu
J'abaisserai le chien

Tremblant peut être
Je passerai mon doigt sur la gâchette
Je tendrai l'oreille pour entendre si par la fenêtre
Le printemps couvrent le vacarme d'un mal-être

Et j'appuierai sur la détente
Pour avoir un dernier baiser
D'une flamme exaltée et ardente
De la bouche du pistolet

Je mettrai enfin ma tête dans les étoiles
Pour de bon et d'une balle
En millions de gouttelettes un sang vermillon
Pleurera jusqu'à l'horizon

Je m'écroulerai
La détonation résonnant
Torturera d'acouphènes et de regrets Les vivants

Certains se souviendront de ma voix
Quand ils sauront qu'elle n'est plus là
Et ils seront coupables et blêmes
De savoir ma mort et de savoir pourquoi

Nisib dans Poésie.
- 1094 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.