MALOU

MALOU
 
T’as mal où Malou,
Sacrée minette,
T’as mal à tes lunettes
Ou t’as mal partout ?
Mal où soit qui mal y pense,
Régénérescence.
 
Parenthèse de synthèse :
Les rhinocéros ne rongent pas d’os,
Les hippopotames ont du vague à l’âme.
Parenthèse de synthèse.
 
Malou,
Sacrée minette,
T’as mal à tes gambettes ?
T’as l’esprit qui vacille,
Le moral en dents de scie ?
Tu regrettes le serpent monétaire,
T’as mal à tes artères ?
Mal où soit qui mal y pense,
Malou,
 Belle évanescence.
T’as mal à ta raison ?
On te sent à peine depuis que tu es dévorée,
Sans aucun doute,
Par la déroute de tes sentiments.
 
T’as mal où Malou,
Sacrée minette,
T’as mal à tes ovaires,
A ta peau de chagrin ?
T’as mal à tes tétons ?
Ça me fait mal Malou.
Ça me fait mal au tout
Sacrée minette
Et ton absence finit par me plonger
Dans la nef des fous.
 
Et si t’as mal partout
Malou,
Sacrée minette
Alors
Pends toi à mon cou.

Gaspard Collal dans Poésie.
- 174 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.