maman où es-tu?

‘Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Quand ils nous ont séparées !
À peines quelques heures entre nous deux,
Tu mas vue, cest sur mayant embrassée,
Je tai sentis je tai enregistré,
Dans mon âme à vif en flammes, dans mon cœur et mes yeux.

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Mère-bébé nont Point le droit,
Dans leur vie, n'est que faux soit !
Espoirs nous ont préparés !
Après les neuf mois intra corps (….)!
Où battements-nous deux cœurs !
Ça ne fut quImmédiatement aisées !

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Après tant dannées ;
Je te rencontre toujours et pour toujours dans la distance,
Entre toi et moi L'heure de ma naissance,
Chère maman pardon !
Pour ce quils ont en font
Jimagine les cris-souffrances de ta délivrance !
Comme a dit Dieu, le tout puissant
Il n y a que lui qui peut nous séparer,
Le vivant se trouvant dans le vivant,
Dans Ton Corps,
On a arrachée mon Corps,
Nous somme ses créations la plus précieuse de notre dieu,
Cher clément de tous les cieux !

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Je te regarde, je te cherche dans mon cœur,
Ce que je vois se traduit par le ressenti amour et douleur!
Ce que je sais, ce qu'ils nous ont à faire,
par le vide, toi, de ta fille c'est claire
moi, De ma mère jai subit une vie
précaire !

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Maudis soit-il le jour où on nous en a empêchées:
Toi d'entendre ce ‘son au quotidien, maman !
Et moi, le même ‘son d'appel et ma réponse ~ : oui ma chère maman,
~ : toi, oui mon doux bébé, de mes entrailles!

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Je taime mon chéri !
~ : Voilà que ta vie fut vécue sans moi,
~ : Voilà que ma vie fut brisée sans toi!

~ : T'aurais vécue dans ta vie cette atroce éternité de vide!
Et…un immense regrée constants aux larmes versées !
~ : J'aurais vécue dans la mienne ces horribles sentiments du vide !
Et… une terrible et constante impuissance aux larmes versées !

Maman où es-tu ?
Depuis linstant vécu ?
Dans ta mémoire de mère tu me cherche,
Ton doux bébé tu es de lui désemparé, aimer qui en touche!
Et dont tu fus privée!

Dans ma mémoire je te cherche ma douce maman,
De toi dans l'émoi constant, fus-je privée maman !

Maman où es-tu?
Depuis linstant vécu ?
Nos deux vies,
Delles nous fîmes à tout jamais privés!(...) outragées!

Mon bébé où es-tu ?
Depuis linstant vécu ?
À tous ceux et celles qui fut privés,
de leur mamans et de leurs bébés,
avec vous je compatis :(...)

~ : Vos douleurs,
vos sursauts nocturnes,
venant d'un autre monde,
Inconnu, épines et fleurs!
Dans un état d'âme seconde!
Ayant les têtes en constant qui tournent.
Chez nous tous, c'est sur, ça en est une!
Dans l'obscurité de la lune!
Dans nos veines,
Coule cet amour impossible, qui fait de nos vies en vaine !

Mon bébé où es-tu ?
Depuis linstant vécu ?
Vous vous réveillant en toute sueur froide,
Physique et esprit, où le tout déborde!
De Pieds et bras, jusqu'en même la tête!
Où tout le corps, des uns et des autres, sont en quêtes!
À perpètes!
Lutte en vain ! De se débarrasser de ce supplice,
En combine avec la tristesse !...
Hélas en permanences….
Maman où es-tu ? ~ : Où que tu sois, ma petite maman, je taime à linfini….
Mon bébé où es-tu ? ~ : Où que tu sois, mon ange, de mes entrailles,
Je taime à linfini….
~ : 5/9/12, en hommage aux petite fillettes , offertes en cadeau, aux grandes mères paternelle sil vous plait !
(Coutume chez certain peuple du gds.-Maghreb)
Yama.

yedri2012 dans Poésie.
- 1106 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.