Mano

Il y a dix huit ans déjà,
que ses yeux, s'ouvraient sur le monde.
Ce fut un dur combat,
mais son caractère furibonde
lui a permis de se sortir de là
et de commencer sa fronde.
Mano qui pleure, Mano bonheur,
Mano détonateur, je suis spectateur.
Mano sourit, Mano grandit,
Mano vieillit, mais papa aussi.
Mano vieillit mais papa aussi.
Le temps a fait son office,
années bonheur, années sacrifice,
de jeune fille à jeune femme,
moi, j'ai vu grandir son âme.
Mano qui pleure, Mano bonheur,
Mano détonateur, je suis spectateur.
Mano sourit, Mano grandit,
Mano vieillit, mais papa aussi.
Mano vieillit, mais papa aussi.
La vie ne nous a pas épargnée
et surtout toi, gentil paquet.
Il ne faut pas baisser les bras,
t’inquiète, je suis toujours là.
Mano qui pleure, Mano bonheur,
Mano détonateur, je suis spectateur.
Mano sourit, Mano grandit
Mano vieillit, mais papa aussi.
Mano vieillit, mais papa aussi.

Chris.Mady dans Poésie.
- 585 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.