Mauvais galop

A force de chasser le naturel, il revient au galop
Son habitude ne le quitte guère, c’est une seconde peau
Mauvaise, pourtant méprisant l’euphorie
Il était mal né, trébuché à un jour de cri
 
Il est ravi de regagner son jardin secret
Pleine d’épines, de glaire et d’animosité
Des fleurs sauvages y piétinent les plantes sacrées
Des grêles restent fainéantes devant son immensité
 
Il vénère ses propres us et coutumes
Bien que celà inflige douleur et amertume
Il se manifeste par ce caractère, preuve qu’il existe
Il est habitué au mauvais galop et maîtrise parfaitement  sa piste
 
Louve 24/01/18
 

louve.hianja dans Poésie.
- 45 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.