Mélancolie…

      


                                                   La nuit tombe sur le hameau,
                                                   Dehors la pluie joue du piano,
                                                   Magique averse d’étoiles,
                                                   Scintillant le sombre voile…

                                                   Douce tristesse rêveuse…

                                                   Vent malin joue de la flûte,
                                                   Métronomes, les arbres luttent ;
                                                   Ténèbres pesantes, sans lune,
                                                   Ô nostalgie opportune…

                                                   Mon vague à l’âme se creuse…

                                                   Regrets ! Traîneau de souvenirs,
                                                   Que le temps ne peut assouvir ;
                                                   Mélancolie…Si j’avais su !...
                                                   Lucidité… Si j’avais pu !...

                                                   Musique nocturne…Berceuse…

                                                   Endort cette morosité !
                                                   Envoûte l’espoir oublié !
                                                   L’orage m’éclaire…Gronde,
                                                   Et rompt mes idées vagabondes…

                                                   Calme…Atmosphère soyeuse…

                                                   Nuages et orage passent,
                                                   Ma tristesse trépasse ;
                                                   Voûte céleste illuminée,
                                                   Grand chariot attend ses passagers…

                                                   La lune sourit…Gracieuse…

                                                   Le vague à l’âme fait naufrage,
                                                   Je retrouve le rivage ;
                                                   Réalité ? ...Somnolence ?...
                                                   Entre deux mon cœur balance…

                                                   Adieu, longue nuit pluvieuse…


                                  La nature de l’homme est de la suivre, sans le savoir !...

Noel Turo dans Poésie.
- 335 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.