Mes nuits

Mes nuits 

Mes nuits régentent ma façon d'exister
De vivre, de travailler et parfois d'aimer
Mes journées, elles, n'ont aucun mérites
Elles existent mais restent une inanité

Je ne sais pas trop comment vous dire
Mais au crépuscule tout mon être respire
Je revis et me remet a espérer, à rêver
Un moi qui voit graviter autour de lui l' Univers

Je songe a ce qu'il pourrait advenir de ma vie
Si  la magie de mes nuitées comblait mes envies
Même le désir d'une rencontre amoureuse est différent
Le plaisir d'Aimer devient  lui aussi plus ardent

La Campagne se veut alors superstitieuse
La Montagne se fait encore plus impérieuse
Les métropoles se font plus gracieuses
Et notre façon de penser plus  mystérieuse

Bien sûr mes nuits ne peuvent rivaliser avec vos jours
Que vous assumez avec beaucoup de bravoure
Mes rêves fuient mes journées  et hantent mes nuits pour toujours
Souhaitant  avec amour que ma Belle de nuit me désire sans détours 

Quasimodo










Quasimodo dans Poésie.
- 39 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.