Monsieur

Monsieur
Je viens t'avouer
Mon désarroi
Et déposer
Cette maudite croix

Tu crèves mon coeur
Tu coupes mes nuits
Me font horreur
Tous tes ennuis

En ton absence
J'ai plus de goût
Mais ta présence
N'a que bagou

Mon coeur sucré
N'est que du miel
Et tes baisers
Ont goût de fiel

De mes yeux perle
Q'une goutte de larme
Car tout s'emmêle
Car on prend l'arme

L'amour s'envole
La flamme s'éteint
Et il emporte
Tous les calins

Marguerite Voltaire

De Margotin dans Poésie.
- 121 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.