Morne saison

Morne saison

Quand survient l'hiver
Je me parfume de mystère.

Je redeviens sauvage et rebelle
Je m'isole dans ma tourelle.

Je file la laine
Et tricote des mitaines.

En rêvant à la belle saison,
Dans un doux cocon,
Je m'endors comme un poupon.

Au loin, d'épais nuages.
Bientôt le vent, la pluie font rage.

Mon coeur s'est embrumé.
Mes doigts sont gelés,
L'encre est figée dans l'encrier.
L'inspiration s'en est allée.

Le silence autour de moi,
J'ai perdu la foi.

De mes yeux,
Je cherche l'astre lumineux.

Un signe, une lueur au loin ?
Non rien...

Mon appel reste sourd,
J'ai le coeur lourd.

Assez de tourner en rond comme une lionne !
J'attends qu'à nouveau la nature foisonne.

J'enrage !
Je veux sortir de cette cage.

Enfin, les oiseaux et leur chant mélodieux,
Tout redevient merveilleux !

Dans l'air les insectes tourbillonnent.
Les cloches carillonnent

Pour annoncer le printemps !
 
lilia02 - 9/03/2018

lilia02 dans Poésie.
- 223 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.