Mythologie Africaine.

Nous faisons les fêtes du soleil ,
Nous rythmons le couchant ,
Nous danseront  jusqu'à  ton seuil ,
Au claire de lune , d'un  tam-tam   brûlant.

C' était  au jour du nouvel an ,
Qu'on  amenait la jeune fille ,
L' argent sur son front ,
Et l'or dans ses articulations .

Mais la jeune fille de l'année ,
Était longtemps fiancée ,
Par , Adou  , le taciturne .
Dont le coeur tutoyait le lion.

Mon cœur palpite comme ,
Un Fretin  sortît  des eaux ,
Voir ma fiancée ,
Cette nymphe du couchant ,

Brillante comme la lune ,
Au quatorzième jour ,
 Et  fraîche  comme  la rosée 
En   pleurs  , dans sa gueule !

Le taciturne jura ,
De perdre le serpent
Sacré protecteur de Ouaga.
Et se mit a l'œuvre .

Mille jours , mille nuit ,
         Il chercha ,
Mille jours , mille  nuit ,
          Il pensa ,
Mille jours , mille nuit ,
     Sur la pierre dure ,
Il  affûte sa lame .

Enfin , il s'élança 
Dans les buissons .
Et   les  vieillards ,
Finirent leurs adieux ,
A la jeune fille , résignée, 
Aux abords du puits sacré.   

Le monstre sortit en parade ,
Avec une tête hostile ,
Adou la raya ,
Une autre tête suivit ,
Hostile et pire ,
Il  la  raya ,
Celle ci , se lamantat et dit ,
Pendant sept ans , sept mois ,
Sept jours , il ne pleuvra une goutte ,
En votre pays.
S'envola au loin ;
Tombât .
Et   fut  l'or du  Boure'.
La troisième  tête  tranchée ,
Format  le désert .
Six têtes sortirent tour à tour ,
Toutes tranchées ,
Qui tombaient ,
Dans des contrés ,
Lointaines ;
Distribuant ,
Bienfaits , 
Et calamités..
Quand à la septième ,
Tête le serpent  mourut.
L' on  raconte que depuis ,
Cette terre dort  sous ;
Un drap de sable.


Mythologie Africaine , le serpent de ougadougou


 

Barrymoussa180 dans Poésie.
- 104 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Mythologie Africaine.

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
Marc de St Point C'est vous , qui détenaient le vrai savoir le vrai respect des choses, vous jadis, si souvent méprisés, ignorés, sous traités, par l'arrogance d'hommes blancs, se disant soi disant civilisés. C'est vous,par votre culture millénaire, qui nous apprenez désormais, comment soigner la terre, les gens.

Vous êtes, les gardiens de la sagesse oubliée, vous avez depuis longtemps compris, que le toujours plus ne conduit qu'à la ruine de la terre et de l'esprit.

Que le grand esprit des eaux des forêts, de l'océan, des montagnes, toujours vous protège, et nous guide, vers la compréhension de ces religions naturelles, trop longtemps décriées et incomprises, persécutés même par les religions, où l'on parlait pourtant d'amour, mais de quel amour parait-il quand il convertissait de force, des familles entières entassées , sous la raison commerciale de bois d'ébène, vers les champs de coton du nouveau monde ? Que l'on se pose cette question, et que l'on oublie jamais, la souffrance de ces peuples gentils, accueillants, et sages.

Barrymoussa180 Merci Marc ,vous avez raison , même si devant cette mondialisation vertigineuse , nous avons de la peine à nous définir, à intégrer pleinement , ou à être nous mêmes comme les chinois , les indiens , les vietnamiens et tant d'autres peuples qui marchent avec le monde tout en gardant leurs spécificité.
Belle des Bois . Je trouve ce récit très beau, vous savez tout de la vie, de ses secrets, ne changez rien , amitiés Barrymoussia ;
ROSE Merci de nous faire partager ton savoir
Rose
Barrymoussa180 Merci Jeanine , merci rose , mes amitiés à vous.Bonne journée.
Hubert-Tadéo Félizé C'est un très beau conte. Une belle histoire. Cela fait partie des récits ancestraux qui se racontent oralement. Et vous nous l'avez partagé. Merci ami Barrymoussa. Bonne fin de journée.
Belle des Bois . L'Afrique est sublime, parce qu'elle est authentique, les peuples gentils ont le courage et la vérité en symbole, ces vertus qui n'appartiennent jamais aux vaniteux.
Marc de St Point Alors Barry, on doute de mon amitié ? Je te sais hyper sensible, alors je comprends ton doute... je t'ai fait réponse .


La tige et le moineau

Poésie  139    9  

Tel Homme , tel fouet .

Poésie  86    12  

Les épines s 'aiguisent .

Poésie  81    8  

Mon petit Billo .

Poésie  81    9  

Pour vous,qui ,n'avez rien

Poésie  140    7  

Pour vous...

Poésie  102    11  

Un clin d'œil à rose et ...

Poésie  82    4  

De l'amitié à l'intimité

Poésie  51    13  

Mon parapluie.

Poésie  111    22  

Que fais-tu, de si bon matin ?

Poésie  44    8  

Chansons de jeunes filles

Poésie  88    4  

Les dix noix de kolas.

Poésie  143    23  

Les voeux de l'an neuf

Inclassable  336    13  

POISSON D'AVRIL...

Inclassable  183    13  

Bleu nuit

Poésie  1007  

Les noms fleuris dans les ...

Inclassable  1771    13  

Chronique et point de ...

Littérature  1331  

Merlin l'Enchanteur

...  2555    9  

L’intemporalité de la ...

Inclassable  1717    7  

L'olivier .

Littérature  432    11  

Hermeneutique de l'acte ...

Inclassable  1459  

Guillaume Apollinaire

Poésie  1967    11  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.