Ne le dis à personne...

Texte construit avec 18 titres de film...



Ne le dis à personne, je perds le goût des autres,
Pars et ne reviens pas, toi la femme d'un autre,
Toi la môme effaçant l'intense des nuits fauves
De mon cœur en hiver privé de notre alcôve.
 
Je donnerais ce jour tous les matins du monde
Pour des baisers volés à tes lèvres fécondes,
Pour le temps retrouvé d'un cœur qui reste à vendre
En conte de printemps pour ma carte du tendre.
 
Tu es de mon bonheur le juge et l'assassin,
Me laissant  prisonnier d'effroyables jardins
le sang d'un poète ne saurait effacer
La vérité promise à l'amant déchiré
 
Par celle qui ne fut que l'ange de la nuit…

Fanch dans Poésie.
- 995 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.