Nuits d'enfer

Nuits d'Enfer

Il y a des nuits qui me sont maléfiques
Où mon sommeil se trouble de rêves érotiques
Érotiques, Bestials et Sataniques

Sur le lit seul mon corps dénudé repose
A la merci  du démon qui en dispose
Le mal hélas ne connaît  pas de pauses

Le Succube pénètre mon subconscient mielleusement
Provoquant en moi des plaisirs au delà de l'entendement
Sa féminité sans fard fait de moi le plus dévoué des amants

Puis dans les bas fonds maudits d'une ville morte
Je me retrouve au milieu d'innombrables cloportes
Parmi les âmes damnées que Satan déporte

Je suis a la recherche d'une hypothétique trouée
Qui me permettrait de revenir à moi, de m'évader 
Quitter cet Enfer de Dante a tout jamais 

Quasimodo







Quasimodo dans Poésie.
- 190 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.