O! toi, sentiment

O! TOI SENTIMENT...


O! toi, sentiment translucide
Qui passe et repasse
Tu as le goût acide
Quand tu trépasses


Vite tu chancelles
peut-être trop rebelle
Un tant soit peu fière
Dans tes habits de lumière


O! toi, sentiment insaisissable
Secret et pudique
Tu nous voient insatiables
Mais un tantinet tu rappliques


Avant de disparaître
Dans le néant obscur
Tu aimerai connaître
Des bribes de luxures


O! toi, sentiment modèle
Tu es le perdant
Tu ne connais pas les voluptés éternelles
Qui entrelacent les amants


Au crépuscule qui ondule
Tu as définitivement disparu
Nous autres encore incrédules
De toutes nos mises à nu


O! toi, sentiment discret
Si tu reviens à tire d'ailes
ne soit pas le sobriquet
immerge toi dans la bagatelle

freddow dans Poésie.
- 803 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.