Oh mon jouet préféré

Quand je t’ai vu sur ce rayon de supermarché, ma réflexion fut « quel étrange objet ? » Etonnée de te contempler dans cette allée de cosmétiques, juste en face des produits douches et des sels de bains, je me demande encore par quel jeu, je fus éprise de toi, de t’emporter comme une voleuse passionnée. Je me rappelle encore de la tête de la caissière, quand je t’ai déposé sur ce tapis roulant. Et de sa phrase « c’est pour offrir à une copine ? »

« Non, c’est pour usage personnel ! Je viens de me faire plaquer»


N.B :
Dans le cadre d'un concours, ce texte est arrivé 35ème sur 200.

Cet écrit a été composé de cent mots, gage de l'épreuve. Originalité et une chute étaient de mises.

Hubert-Tadéo Félizé dans Poésie.
- 138 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.