OU SONT LES TOURTERELLES D'ANTAN?

[table][tr][td]
Un décor pétrifié de ruines,
Des gens blessés qui s’agglutinent,
Pour porter un gars outragé,
Vers un hangar délabré.
Une bombe soudain sciemment lâchée,
Et tout chemin reste atrophié.
Une poussière sale sur  fond blafard,
Trouée par des balles, au hasard.
Des êtres de cire qui  tous titubent,
Sans réagir, l’air lugubre.
Saigne l’espérance, un peu partout,
Dans la démence et sous les coups.
Les pierres sont rouges, les pas glissants,
Bien des gens bougent, d’autres sont en sang.
Devant  mes yeux,  un père est mort,
Dans ses cheveux, un enfant dort.
Je le sauve des cris de l’enfer,
Epave sans lit, vie en désert.
Sur son collier,  je lis « AZIZ »
Jeune momifié, l’air engourdi.
Il fait chaud, il est cramoisi,
Vite de l’eau, un peu de mie.
Je visite plusieurs décombres,
Odeur  frayeur, morts en grand nombre.
Matelas brûlés, meubles calcinés,
Fronts écorchés, rires décédés.  
Parmi  des chiens terrorisés,
Parfum câlin d’un d’un oranger.
J’erre dans la mort des endormis,
J’espère dans le noir, un peu de riz.
Rien qu’un hochet ou un jouet,
Un bol de lait, un fruit sucré.
Dans ces lieux en incandescence,
Le feu furieux clame  ses offenses.
Sous des cailloux sortent des cris fous,
Murs à genoux sont devenus flous.
Je cuirasse ma peur, mes douleurs,
Mon pauvre cœur, en mille rumeurs,
Et je tombe enfin sur  l’ bonheur,
Un truc bénin, un truc candeur,
Un chasse-mouches en plumes de paon,
Objet  fort louche, mais important.
Alors j’évente de mille façons,
Ma douce chenille de papillon.
Aziz me sourit gentiment,
Et quelque part, chante un grillon…
Ma main frémit sur l’éventail,
L’enfant gémit contre mon poitrail
Dans l’air gorgé d’éclairs de tirs,
Je quitte cette terre remplie du pire.
Et cherche la trace d’un trésor,
Un gite, une place, un corridor.
Je marche, en blessures mal soignées,
En fièvre d’usure, en fuite damnée.
Je rêve d’une poignée de pois chiches,
D’une soupe poivrée, d’une miette de quiche.
Mon bourgeon-miel s’est assoupi.
Je ferme mes ailes sur sa rêverie.
Où sont les tourterelles d’antan ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
[/td][/tr][/table]

ange dans Poésie.
- 132 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.