Ouvre-moi ta porte

 
Ouvre-moi ta porte que je m’y souris
Au refuge mystérieux  de ton  maquis
Je sais que  compliqué est ton secret
Mais je m’y poserai  en toutesérénité
 
Ta fenêtre est grande ouverte sur le lai
Je m’y viens chanter comme le rossignol
Aux temps des amours de la vie espagnole
Quand de Lascifs tangos se dansent parfaits
 
Ta lumière illumine là bas mes pensées
Rayon de soleil pour mon âme pauvre
Qui cherche un rayon de ta belle  alcôve
Laisse-le aller, me rejoindre dans la simplicité
 
Je te le promets,  je te leramènerai plus beau
Pour qu’il émerveille nos yeux curieux
De cet amour qui se naît à l’instant paresseux
Entre tes volets laissant filer un désir nouveau
 
J’entends au loin grincer les gongs de ta passion
Ils entrouvrent ta grande déraison  sur le paysage
De ma petite beauté, toute fraîche sur mon visage
Qui cisèle  mes douces lèvres àton affection
 
O beauté adulée de ton sal'on merveilleux
Les lumières de tes yeux jaillissent au pinacle
De ma transformation, o somptueux miracle
Mon bonheur se couche sur ton sourire radieux
 
Tu m’ouvres les portes de ton palais, belle réalité
Je traverse les corridors de toutes tes pensées
Mon plaisir s’évade de la prison de ton reflet
Et je te libère de tes désirs moi le possédé.
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 1119 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.