Pan & amas

En homme du peuple
Ayant bravé mérite et savoir
Transmis par les ailleuils 
Clair fûtfût concis , le Paradis et l'enfer

Ange et Lucifer
On y Croyait dur comme Fer
Croisement entre bois et fer
Ils s'y afférent 

Dans le monde des affaires. .
L'un des plus ordinaires
Dans lequel on nous  y adhère 
Reste de grand mystère

Une nouvelle  histroire
De Pas-radis au paradis
Selon les critères 
De certains notables et notaires 

Allez mes frères,  allez lola! 

L'histoire s'annonce en latin
Raconte selon des apôtres pantins
De l'existence d'un autre paradis, qui s'enclin 
Avec le dechuement de ses doyens 


Au cachauteterie du financier
s'ajoute les actes du fin-à-en-scier
Pour une crise mondiale catastrophiè
Et des  visages à l'honnêteté spolié 

Terrant les biens
Ils reviennent sur scène
Avec Leur vilain et mesquin 
Mea-culpa du lapin
 Encore, la carotte entre les mains

La crise , c'est pas rien
On a caché un pti bien
On a eu peur de la fin
Pour nos enfants, ce n'est pas rien 

Hein, hein...
Et puis il y les tiers. .
Qui nous font des misères ..
Faut croire qu'on se perd
Dans cette jungle de vipères 

Hein. .Hein. ..
Allons!  nous on cherche vot-r-e  bien
Vous, notre précieux 
on n'est jamais loin
Assidu et au  panache  verreux


Dire que  les hommes fiers 
Essuient la sueur de leur labeur sur du satiné 
Alors que les satans-innès l'ajitent pour leur bien
On nous hurlent, que c'est la faute du tier !!!
Ou peut être , de la terre entière. ..

La structure 
fût bâti pour etre une belle sculpture 
En réponse , une rupture 
En phase de sépulture

Que belle est mère Nature !

Beaucoup de croyances , 
Rances, Denses,
De complaisance ,
Sereinement intenses 

 
enfin, 
Qui ou quoi 
Faudrait- il croire ?
On croise les doigts
Pour un monde meilleur !!

Momo dans Poésie.
- 1333 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.