PAPA

Ta pensée chaque jour me poursuit
Et tu hantes mes nuits
Troublant mon sommeil.
Pourquoi n'es tu pas là quand je m'éveille ?

Un jour je te chercherai
Je sais que je te trouverai
Dans tes bras j'irai me jeter
Et tes joues je couvrirai de baisers

Le temps, hélas ! passe trop vite
Mais sais tu que je suis là, que j'existe ?
Preuve vivante de ton amour
Qui aurait pu durer toujours.

Je voudrais pouvoir te le dire
Et raviver un souvenir
Que tu ne peux avoir oublié,
Même  si loin de ta bien aimée tu fus éloigné.
D

douce rose dans Poésie.
- 821 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.