Parlons tous en musique

En savourant les notes du Jazz
Je me passe des manuels dhistoire

En prêtant le cœur au Fado
A la fausse tristesse, je tourne le dos

En mimprégnant du Bouzouki
Je rattrape ce beau temps, qui sen fuit

En esquissant pas du Boléro
Je me laisse aller sans craindre le trop

En ignorant les sens de nos mots
Menivrent nos musiques, leurs sons si beaux

BEDOUIN dans Poésie.
- 143 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.