Passage à vide

Parfois je t'aime trop

Parfois je t'aime moins

Parfois je ne t'aime plus

Ça dépend de mes nuits

De mes jours

Des envies
Et du vent

Ça dépend de la chanson

De son air

De son temps

Ça ne dépend pas de moi

Ça dépend des trésors cachés sous l'oreiller

Certains matins

Je ne les trouve plus

Ça me met en colère

Je crie: qui a touché à mes trésors?

Bien sur c'est jamais personne

Ça ne dépend pas de moi

Ça dépend des mots que tu dis
avec tes yeux

Parfois ils sont beaux

D'autres fois ils me cherchent

Et ne me trouvent pas

Ça ne dépend pas de moi,

Ça dépend de l'horloge

Qui n'en démord pas

Parfois je la mords

Mais jamais elle se tait

Ça ne dépend pas de moi

Parfois je t'aime trop

Parfois je t'aime moins

Parfois je ne t'aime pas

Ça ne dépend pas de moi

lifesof dans Poésie.
- 836 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Passage à vide

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
delta delta Texte agreable.
La vie est un jeu d'ombres et de lumières.
lifesof Je voulais par ce texte exprimer les inconstances de l'amour et dire que c'est aussi de l'amour.
Merci Delta
ange Les trésors sous l oreiller.. j ai adoré ce texte. OUI on peut aimer moins, ou pas du tout. Le sensible est fluctuant sur un regard, un mot, un silence lourd, une promesse non tenue. Votre poème est vrai, pleine peau de la vie, des amours. On lit votre texte, comme l 'on verrait une danse.. une dentelle qui parfois se noircit, parfois redevient virginal. Très beau.
lifesof Allez savoir d'où viennent les mots, quand je les relis, je me demande, ils m'étonnent, l'horloge qui ne démord pas par exemple, je l'imagine en souriant, oui la vie comme l'amour ne sont pas linéaires, ils oscillent.
Merci infiniment Ange de faire l'irrésistible écho de ce poème qui vacille.

Bien à vous

Lynda
duchesse J'ai beaucoup aimé. Merci de ce partage
lifesof Merci douce Rose d'aimer.
DELAOUJESUIS retour gagnant sur le thème de l'inconstance de l'amour
lifesof Merci pour le gagnant.
chavigner Dans un monde où les couples qui divorcent ne se comptent plus,c'est un réel plaisir de se rendre compte que l'amour des premières années est devenu "le" grand amour de nombreuses années plus tard.Bien entendu,il serait utopique de croire qu'il n'y ait pas eu des hauts et quelques bas dans le couple sinon ce serait peut être un peu tristounet et destructeur non?
lifesof Oui, un couple qui va bien est un couple qui évolue, on peut ne pas évoluer en même temps , l'essentiel c'est de pouvoir se suivre et ne pas se perdre de vue, ça nécessite des réajustements, une vigilance et une adaptation permanents, pour moi , rien n'est pire que les couples qui "se supportent" et se taisent pour sauver la façade uniquement, c'est en effet d'une tristesse!!!

Je ne crains

Poésie  678    12  

Je trouve et ne retrouve

Poésie  752    12  

Ma mère et la nuit

Inclassable  764    10  

Parle moi

Poésie  842    7  

Yemma

Poésie  28  

Paris

Poésie  638    8  

Il y a du monde dans ce monde

Poésie  761    11  

Qui pourra adviendra

Poésie  822  

Un jour sans...

Poésie  828    13  

De fioritures, j'en ai assez

Poésie  882    15  

Le dessin

Inclassable  622    5  

Une heure du matin

Poésie  1168    17  

Donald Davidson : ...

Inclassable  1621  

Souffle le vent

Poésie  1441    13  

Dualité - Et si le monde ...

Littérature  2847    5  

Réflexions sur ...

Inclassable  1494  

une reconception de l'action

Inclassable  2004  

Les sonnets oubliés

Poésie  837  

Oubah (1)

Littérature  1226    2  

Ginny à Neville - Noël

...  1074  

Jean de La Varende

Illustres ...  1096    2  

Paysages

Poésie  1054    14  

La clef

Poésie  764  

Embarquement immédiat

Poésie  1074    10  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.