peau d'ébène

A Christelle le 19/11/2016

J’ai rencontré un soir, une nuit où la lune était pleine,
Los d’une escapade nocturne cette belle inconnue à la peau d’ébène…
L’amour luisait dans ses yeux brunis
Par le soleil, les amours déçus et les peines de sa vie.

Auprès d’elle j’ai cherché le réconfort
Non pas seulement d’un corps, de sexe,
Mais d’une belle âme au cœur noir…et fort

Son cœur, son corps et son esprit enflamment
Son regard de braise anime le courage du mâle
De tous les hommes mais surtout celui d’une femme  
Qui a pour prénom Christelle, elle sonne comme le cristal

Elle est le parfum de la pureté malgré les impuretés,
Ne lui jette pas la pierre si toi aussi tu as péché…
Elle en fait ce qu’elle veut de son cœur, elle le donne à qui veux…
C’est tout au moins ce qu’elle laisse croire, car elle a tout donné à Dieu.

Son nom c’est espoir, dans l’amour le vrai le divin…
Le reste c’est le mâle qui joue au malin….
Même si elle laisse tout à voir, elle n’est pas un devin
Elle est juste une femme qui joue à la catin…
Elle ne fait qu’y jouer ? Son espoir est pour demain  
Seulement l’avenir le dira, je te le dirais…
Il est écrit dans nos mains
Qui se joignent, un temps, certes, mais cet amour est –il vain ?
Peu importe c’est bon, c’est beau, c’est vrai et l’on reste sur sa faim.

Fabien Rogier dans Poésie.
- 990 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.