PFFF !

Est-ce cela la page blanche ?

Être vide dans l'âme ?
Observer les lettres amies, 
Faire appel à leur clémence 

Sans y voir grand monde
Sont-elles pour quelque chose ?

Le bémol, c'est tout ce lot dans ce coin
Attendant recevoir cette touche magique

Pour donner au magicien bonheur
Bonheur d'accorder affection à sa création..

Et quand le temps se lasse t'attendre,
Fatal est le retard accusé face à toutes ces toiles
Se présentant sans recevoir de toi attention.

C'est alors que le menton s'enfonce 
Dans le creux de la main amère,
Amère de ne pouvoir saisir la plume



Pour déverser cette tension ne faisant guère attention
À cette mine abattue par ce trop plein d'encre
Pour déverser cette tension ne faisant guère attention

Comme suis blanc devant ce blanc
Recherchant la musique qui apaisera mon esprit
C'est ... ...
Peut-être oui !

La page blanche eut raison de moi
Me laissant écrire sans en prendre plaisir

Étouffant à la tombée d'un vers 
M'imposant aller prendre l'air

Afin de revenir oxygéné et armé

Pour en découdre avec cette damnée dame :
LA PAGE BLANCHE.

ARTISTE DE L'ART dans Poésie.
- 263 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.