Plaidoyer pour les enfants.

L'enfant s'apitoie  par sa vue et par sa voix ,
Son parcours n'est souvent qu'un long chemin de croix .
II n'a pas encore l'art , de voiler sa voix  d'ange .
Sa voix d'or est douce comme la voix de femme. 

Bannissons  le fouet  sur tout ce petit corps ,
Un coup de fouet ne plie nos désaccords ,
Ne levons plus la main sur un enfant en faute ,
Qu'une voix qui monte durement le palabre. 

Les parents fouettent encore au vu et su,
Bannissons le fouet sur ce petit corps nu.
Un bon coup de pouce au lieu d'un coup de patte,
Le fera sûrement avancer. Ne tuons pas l'enfance 
Dans l'enfant. Ne fouettons plus Mère Afrique.

Barrymoussa180 dans Poésie.
- 178 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.