poème à CHLOE

J’aime déguster ce moment de plaisir, sirroter un campari en bonne compagnie
Je me delecte des instants de bonheur, ce sont des petites morts, l’orgasme.
Des occasions de jouissance, il y en a tous les jours y compris la nuit
Je deverse dans l’amitié  tout ce trop plein d’amour c’est un vrai marasme

J’habite saint –malo, ville de terre et mer où grouillaient les matelots
C’est là que que j’ai découvert cet estaminet fort beau
Il se nommait l’Alchimiste, sublime comme le roman de Paulo Cuehlo
Il était fait d ’un bois d’une qualité rare
Il décorait lui-même le bar

De nos espérances on s’avreuvait
Tels les goelands qui eux volaient

Fabien Rogier dans Poésie.
- 1149 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.