Poème en musique

Sur un air de piano, sur un air de guitare
Jécrirai des chansons, pour les nuls, pour les stars
Sur un air de banjo, sur un air de cithare
Je vous emmènerai au pavillon Baltard.

Sous la baguette dun chef, un violon ségare
Le saxo, la trompette entrent dans la bagarre
Si de la contrebasse jaillit des sons bizarres
Le maître ici exprime son talant et son art.

Jécrirai des paroles, petits écrits qui restent
Discours de politiques qui retournent leur veste
Des chansons en Français pour des filles de l Est
Pour écrire des sottises, je ne suis pas en reste !..

Jécris de la main droite, un poème, une lettre
Quelque soit la pression lue au baromètre
Linspiration me vient, avant de disparaître
Aussitôt quest couché, des mots en toutes lettres

L écriture mattendri et quand je suis morose
Vous ne devez moffrir, ni des lys ni des roses
Mais un disque sublime, un CD qui repose
La mélodie parfois, fait voir la vie en rose.

Je fonds sous les caresses, la musique me rend tendre
Si la voix dune femme, jai plaisir à entendre
Quand sa peau fine frôle, mon corps pour me détendre
Cest une partie de moi, quelle conduit à se tendre.

On dit que la musique adoucit bien les mœurs
En tout cas efficace dans les histoires de cœurs
Servez-vous en souvent, surtout nayez pas peur
Que vous soyez voyou ou bien enfant de cœur !

fbocquillet dans Poésie.
- 1284 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.