Poème lesbien : Sonnet pour Mademoiselle Godefroy

Sonnet pour Mademoiselle Godefroy
par Madame de Lauvergne






Madame de Lauvergne née Le Roux, que le « dictionnaire des Précieuses , édité en 1660, nous présente sous le nom de Lénodaride, habitude antiquisante d'alors, et comme une veuve précieuse, âgée de quarante ans... ce qui nous la ferait donc naître en 1620.
 
Sonnet pour Mademoiselle Godefroy

Aimable Godefroy, vous êtes redoutable,
Vos beaux yeux savent l'art d'ôter la liberté.
Ils ont de la douceur, ils ont de la fierté
Et leur brillant éclat n'a rien de comparable.

Le tour de votre esprit parait inimitable,
Qui pourrait se lasser d'admirer sa beauté,
Il est fin, délicat et rempli de bonté,
Et l'on voit dans votre air un charme inévitable.

Mon cœur qui tant de fois se défendit d'aimer,
Connut que malgré lui vous l'alliez enflammer,
Par vos attraits puissants, mon âme fut surprise,

Et je sentis pour vous certain je ne sais quoi,
Que mes brûlants soupirs vous dirent mieux que moi,
Au moment qu'à vos pieds je perdis ma franchise.
 
Ecrit par Madame de Lauvergne au 18e siècle
Lu par le poète queer Alain Cabello Mosnier le dimanche 17 décembre 2017, XXIe siècle et l'on sort à peine en France de l'inquisition anti-gay qui, je vous le rappelle, prendra fin par le Mariage pour tous du 17 mai 2013.

Poésies queer dans Poésie.
- 408 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.