Pont-Aven

Je me souviens petite, nous allions à Pont-Aven, et ce lieu magique, nostalgique est pour moi le plus beau de France, d'ailleurs la Bretagne à mes yeux est la plus belle région de France.

Déjà en 1880, Robert Wylie avait séjourné  et quand il retourna en Angleterre, il convainc d'autres ressortissants Anglais à y venir séjourner, c'est vous dire le bon goût des Anglais.
Aussitôt, les artistes qui accaparèrent Pont-Aven, en fit un haut-lieu de villégiature et de peinture. Nombre de galeries d'art s'ouvrèrent au monde et à la France. Les Parisiens raffolèrent de ce village.

Pour se nourir, nombreux artistes payèrent de leurs tableaux, une croûte pour un casse-croûte.
Il faut dire qu'à Pont-Aven, outre sa côte sauvage, l'estuaire de l'Aven et sa côte rocheuse offraient des havres de paix aux différents peintres sans pour autant se marcher sur les pieds.
Souvent, les modèles furent des habitants de la région, ce qui nous laissèrent de magnifiques oeuvres de vie de la Bretagne.

Gauguin y a séjourné, c'est ici qu'il peignit sa fameuse "La belle angèle" qui n'était autre que la tenancière de la pension Gloanec.

Pont-Aven la plus belle ville côtière de France tout comme la Bretagne le lieu privilégié des Parisiens.

Il y a l'école d'art et de peinture à Pont-Aven, tout comme il y a une école à Barbizon. On ne devrait pas dire d'ailleurs le mot école (car on n'y instruit pas à proprement parlé une éducation picturale, mais on y apprend tout un art qui se diffère de chaque village de grande renommée picturale).

Et encore, je ne vous parle pas des galettes de renommée mondiale.

Justine Sahin dans Poésie.
- 198 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.