Pour anoblir ma vie (Sonnet)

Sonnet classique Forme ABBA-ABBA-CDC-DCD dit parallèle
 
 
Pour anoblir ma vie
 
Je voyais  tous les ans , les jours, les nuits, les heures
Disparaitre là-bas, hors de mon horizon
Ce voyage si long où jouent les saisons
Je les rencontrais gai qu'elle qu'en soit leur  heure
 
Délicate ma joie au fond de ma demeure
Je me l'entretenais dans ma relation
Avec ce  monde fou  m'offrant solution
Sans que jamais toujours l'âme de mes yeux pleure
 
Et le soleil brillait lumière folle
Elle luisait plus haut que le fort  de ma  fête
Pour échanger lavée de ce tout qui désole
 
Le bonheur m'a laissé pratiquer au faîte
De ma saine folie  des actes sans  contrôle
Pour anoblir ma vie pour qu'elle soit toujours fête
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 1176 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.