Pour Louve.( voyage initiatique)

Voici, une poésie très personnelle, que je dédie à Louve, pour sa gentillesse, son talent, et son humilité.

Partir sur le chemin du coeur et de la pensée profonde, de la matière et de l'esprit,

Voguer sur une nef venue d'un temps oublié dans un immense champs de blé,

A l'image initiatique des compagnons bâtisseurs de cathédrales,

Allez vers de nouveaux rivages, de nouvelles terres, pour construire nos cathédrales jusqu'au ciel,

Soutenu par les arcs boutants de nos outils de vérité et de sagesse,

Toujours plus haut, dans l'humilité de la beauté créatrice et féconde de ses ouvrages semblant défiés
le temps et l'espace.

Partir pour un long voyage, vers de nouveaux horizons, de nouvelles contrées ou l'humus sent bon la pureté originale, ou pousse l'Hormus, la Rose au coeur flamboyant, l'Acacia, les arbres de vie aux racines nues, où coule la source de connaissance et d'harmonie.

Voguant sur la terre des hommes, tantôt calme ou en furie, je poursuis ma route suivant l'étoile flamboyante à la géométrie parfaite , évitant les écueils de la bêtise, de la suffisance, les appels des sirènes du préjugé.

Entre ciel et mer, mes perceptions s'altèrent et mon corps semble se fondre dans les formes manifestés de la vie universelle.

Mon esprit, mon âme et ma conscience, que certains appellent la trinité, s'imprègnent d'un souffle nouveau de réflexions, de sagesse et de connaissance, le tout se tend vers un infiniment grand, oubliant
pour un temps l'infiniment médiocre.

Ce voyage initiatique ouvre de nouvelles routes, de nouveaux ports, de nouveaux espaces de liberté, et de libre recherche.

Laissons gonfler nos voiles latines de nouveaux vents, partons sans crainte abolir les horizons, vers ce voyage initiatique, comme au temps des anciens grecs .Apulée me parle, par de là les rêves.

La route sera longue, parsemée d'obstacles, d'incertitudes, mais animée d'un idéal noble et puissant.

Un idéal donnant au navire toutes les chances de terrasser les dragons des mers et d'arriver sur les terres d'Arcadie.

Que souffle le vent d'espoir et de tolérance...

Marc de st Point.

Marc de St Point dans Poésie.
- 38 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.