Première fois. n 15

Mes cinq sens, où mon cèdre centenaire.


Je tavais demandé :
Voudrais-tu être mon arbre de vie ?
Accepterais-tu de mes sens me connaître ?

Sans réponse de toi,
Je me suis approchée,
Et !...Là !...

Dabord…jutilisais lodorat
Emplissant mes poumons de tes essences parfumées,
Enivrant mon sein de saveurs odorantes,
Faisais de tout ton être découverte.

Puis…délicatement de mes lèvres pulpeuses
Effleurant tes écorces meurtries, de ma langue gourmande,
Découvrant au passage douces sensations inconnues,
Colmatais toutes tes plaies avec délectation.

Là…, ensuite… posais mon oreille à lécoute de ton entre,
Oyant tes désirs et… soupirs aussi,
Capturant tes souhaits en secret espérés,
Etais aux écoutes du moindre frisson.

Délicatement…en suivi… mes deux mains
Mignotaient avec subtilité tes corps énergétiques,
Pour que vibre sous elles en parfaite harmonie
Ton corps physique en lessence du mien.

Enfin…de très près te charmais de mes yeux,
Insufflant en ton sein mon intense désir,
De pouvoir te transformer pour mieux tappartenir.

Je tenseignais ainsi à diffuser
Ton énergie des pieds à la tête,
Pour quensemble en parfaite symbiose,
Toi mon cèdre et moi ton appréciée franchissions
Au cœur de ce bois le cap de la Kundalini.

Puis…, je tai demandé :
Veux-tu être mon arbre de vie ?
Acceptes- tu de mes sens encore et encore me connaître ?

Moi, je taime déjà…
En est-il de même pour toi ?...


A ce jour jattends encore la réponse……

J/L .Fred 07/2010

shambala.fred dans Poésie.
- 677 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.