Près de moi

Près de moi 

Mon amour je te sens tout près de moi
Tu hantes avec bonheur mes moments de solitude
A ce jour seuls tes mots me rapproche de toi

Tes poèmes sont comme de douces caresses
Dont chacun de tes mots gomment mes déchirures
Je voudrais être ton valet de cœur je le confesse

Tu hantes tous les instants de ma vie avec bonheur
Mes pensées se font toujours plus charnelles
Et mes mains transgressent mes songes avec ferveur

Bien des fois je te fais l'amour éffarouché
Sentant  alors la chaleur de ton âme qui se donne
Dans un corps à corps que rien ne peut  entraver

Tu resteras pour bien des lunes ma bien aimée
Dans le secret de mon cœur tu survivras
A l'abri de tous les sarcasmes et préjugés

Perceval







Quasimodo dans Poésie.
- 141 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.