PRES DU GHETTO

                         C'est un blues ou un rap

     ref.              qui sort de la trappe

                        une lune et le vent

                         pour guider ce torrent



       Quelques notes de blues posées là par le vent

       arrivent en mourant aux oreilles des passants

       mélancolique annonce pour le retour du soir

       et les pas s'accélèrent, c'est la peur de voir.


      Le tempo s'enhardit comme un hymne à la vie

      mille sons grandissants amplifiés par la nuit

      baignant la ville d'un appel à la vie

      et finissent étouffés sur des portes vernies

 

     La musique envahit  comme  vivante crise

     pour couler comme un fleuve dans les ruelles grises

     le ghetto se réveille et la cité se cache

     mille ombres glissent sur des murs sans tâche


     Pour un vent qui se lève et disperse les voix

     la ville sera sourde à l'abri de ses toits

     quelques tags colorés, poubelles tambours renversées

     le matin et ces traces d'une nuit à crier

Aveudoux dans Poésie.
- 32 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.